Apéro Facebook, l’histoire d’un loupé institutionnel monumental

Publié le par Kabreras

Un énorme raté pour la préfecture, l'UMP et tous les vieux aigris qui se sont levés contre le fameux apéro Facebook du Champ de Mars ce dimanche 23 mai 2010.

 

Et oui, un dispositif policier énorme, une sécurisation de tout le périmètre du Champ de Mars et des rues alentours sans précédent, des policiers partout, les grands moyens quoi…

 

Et tout ca pourquoi ? A l'origine, un fameux apéro géant Facebook, rien de bien grave quoi, surement pas aussi grave que ce que l'on veut nous faire entendre… Rappelez vous la coupe du monde 1998, personne n'a songé à interdire les rassemblements festifs (et alcoolisés).

 

Il est vrai que nous avons depuis changé de gouvernement et même de type de gouvernance, nous somme maintenant dans une république policière et sécuritaire, non plus une démocratie ou le pouvoir est au peuple (le même qui voulais participer à l'apéro).

 

Du coup, que penser ? Il est amusant de se rendre compte que ce déploiement policier à Paris ce jour a été payé entre autre par les impôts des gens voulant se réunir, le retour de bâton dans sa plus réelle image.

 

Malgré tous les hurlements de satisfaction des ennemis de la liberté, le gout doit être aigre.

Oui, interdire ce type d'évènements ne peu être qu'un fiasco politique :

  • Soit les gens viennent et la répression policière qui ne manquerai pas d'arriver donne une image déplorable de notre société qui ne peu faire que réprimer par la violence.
  • Soit, comme ce fus le cas, il ne se passe rien et cela deviens juste une farce et donne une image d'argent jeté par les fenêtres pendant que l'on parle de rigueur.

 

Un fiasco donc, mais que faire ?

Le mieux serai à mon avis de ne rien faire, ou alors le moins possible, interdire l'alcool serai de toute façon une douce utopie...

Faire attention aux débordements violents mais en affichant une présence policière la plus réduite possible serai le meilleur moyen de faire que tout se passe bien, car il est évidement que le simple fait d'une présence policière affichée échauffe les esprits.

 

Mais le régime Sarkozy ne voit pas les choses de cette manière, tout doit être répressif histoire de faire peur… Faire peur, le leitmotiv de ces trois dernières années, encore deux ans.

Publié dans Mes Humeurs

Commenter cet article

daniel33 26/05/2010 08:05



à KABRERAS.


Pensez vous réellement que les contribuables doivent payer les beuveries et la casse des plus inconscients ?


Je sais que pour beaucoup l'état doit être la vache à lait, mais " l'état ", en fait, ne donne ni ne paye rien. Le vrai payeur c'est le contribuable.


Lorsque les organisateurs ne seront plus anonymes et prendront a charge les frais (service de securité,assurances et remboursement des dégats ) alors là pourquoi pas.


Il est trop facile de rouler dans les flaques d'eau et de laisser les autres payer le degraissage de leurs vêtements, en se défilant !


 


 


 


 



Kabreras 26/05/2010 09:47



Assurances, l'etat n'est que son propre assureur, laissez les assurances privées payer ce qu'eles doivent et elles n'on rien a faire dans le débat.


Pourquoi dites vous beuverie ? Il n'est donc pas concevable pour vous que des gens se réunissent pour un apéro sans pour autant se bourer la geulle à ne plus pouvoir tenir debout ? Croyez vous
que la majorité des participants sont de ce genre la ? ou alors une minorité ? Et dans ce cas pourquoi empecher la majorité des personnes de se réunir pour une minorité de cretins ?


Vous n'etes pas né vieux, essayez de vous rappeler de votre jeunesse un peu.


 


De plus je vous signale que dans le cas des aperos facebook, il n'y a pas de reel organisateur, c'est plutot une idée jetée en l'air qui fait boulle de neige, ou alors les organisateurs sont TOUS
ceux inscrits etant donné qu'ils propagent l'action sur leur mur en s'inscrivant à l'evenement.



daniel 26/05/2010 04:27



Quel est le cout de ces stupides manifestations ? ( Service d'ordre,service santé,hospitalisation des comas ethyliques,casse de vitrine,degradation de vehicules etc ...)


Qui paie ce coût ?


Comment peut-on accepter l'anonymat et le rejet de toute responsabilité des " soit disant organisateurs " quand il y a des comptes à rendre.


Moi quand je prend l'apéro c'est tranquillement avec quelques amis,chez moi ou dans bar sympa.


Je ne ressent aucune pulsion pathologique pour aller m'alcooliser sur le trottoir avec des "premiers venus" parcequ'un berger à demandé à ses moutons de se reunir autour d'une bouteille.


Désolé de reflechir un peu,mais puisque vous semblez si soucieux de la liberté d'expression de chacun, je ne doute pas que vous publierez mon post. Merci



Kabreras 26/05/2010 07:47



Point de vue compréhensible. Cependant mon avis est simplement que ce n'est pas parcequ'il y a une brebie galeusedans le troupeau qu'il faut abattre le troupeau en entier.


 


Quid des matchs de foot ou les débordements sont permanents ? Interdire le foot ?


Une personne agressée dans le RER, interdire les trains ?


 


L'etat est la pouve veiller à ce que tout se passe bien, tant dans les loisirs que dans la vie de tous les jours, c'est pour cela que l'on paye des impots. Pas pour interdire touts rasemblements
sous pretextes qu'il pourait y avoir un probleme...


 


Nous ne sommes pas QUE des machines a travailler et à consommer... Du moins je l'espere !



Gaëlle 25/05/2010 14:47



Bien dit.



Kabreras 25/05/2010 19:26



Comme toujours ...


aille mes chevilles !



alexandra 24/05/2010 18:05



C'est sur, c un grand n'importe quoi! Puisqu'il y avait une forte présence policière, ils n'avaient qu'à cadrer cet apéro et auraient évité les debordements!


Bonne journée!



Kabreras 24/05/2010 18:37



C'est ce qu'ils voulaient faire, mais a trop cadrer et encadrer les gens vont ailleur et les flics se retrouvent comme dux rond de flan a surveller des mémées promenant leurs chienchien .... 30
flics par chien :!