Mail de Pierro Lunel ... Et commentaires bien sur

Publié le par Céd

Comme promis le mail de notre cher président de l'université Paris 8, reçu hier à 16h42.


A l’attention des membres de la communauté universitaire
Tien, on l'interesse finalement !
Suite au courriel du 6 avril, le Président souhaite clarifier sa décision d’avancer de 24 heures la fermeture traditionnelle des congés de Printemps.
Il est temps, on est que le 26 avril...
Mais ce serai pas mal si les explications venaient AVANT la fermeture plutôt qu'après.
Des sources d’informations concordantes externes et internes relatives à une probable occupation des locaux à des fins non pédagogiques n’ont été connues que le jeudi 6 avril en fin d’après-midi. Il n’était donc pas possible, dans ces conditions, d’avertir plus tôt les membres de la communauté universitaire.
Mmmm, tu a fumé Pierrot ?
L'AG du 6 avril (personnel & étudiants) au matin à décidée qu'il n'y aurai pas d'occupation ou de bloquage pendant les vacances afin que les gens puissent avoir accès à la bibliotheque et aux scéances de rattrapage organisées par les UFRs.

Compte tenu du caractère tardif de l’information et de la volonté du président de ne pas recourir à l’autorité de Police pour une éventuelle évacuation, le Président a donc préféré avancer la fermeture traditionnelle de 24 heures.
Tellement tardif qu'il datait de 3 jours plus tot... et n'etait qu'un point de réflexion des assemblées générales.
La conjugaison d’éventuelles occupations des locaux avec les problèmes aigus de sécurité liés à l’irruption dans l’établissement d’éléments extérieurs totalement étrangers au mouvement étudiant de protestation a donc conduit le Président à renforcer la surveillance et à rendre limité l’accès à l’Université. Cette limitation s’est concrétisée en la fermeture de la Bibliothèque Universitaire pendant les 15 jours de congés. En effet, il est apparu que techniquement, l’ouverture de la BU ne permettait pas la mise en œuvre efficace d’un renforcement de la surveillance.
Encore une fois, mauvaise gestion des informations par quelqu'un qui se désintèresse totalement de ce qui peu bien se passer.
Il n'y avait aucun probleme de sécurité... En tout cas pas plus qu'en temps normal.

Le « bocal » informatique a finalement pu fonctionner normalement tous les jours de 14h à 18h (cet accès concernant un nombre beaucoup plus restreint d’étudiants). De plus, toutes les conventions d’occupation des locaux durant cette période, présentées en temps et en heure, ont été respectées. Enfin, les personnels administratifs, techniques et de direction dont la présence était nécessaire au bon fonctionnement de l’établissement, y ont eu accès. Le Secrétaire Général joignable en permanence sur place ou téléphoniquement a été garant du dispositif.
De 14h à 18h soit 4 heures par jour... Le fonctionnement normal du "bocal" informatique est 24h/24, donc 4 heures par jour au lieu de 24 heures semble normal pour le président.
Quand à l'acces du personnel, personellement j'avait dans mon bureau des papiers TRES important que je devait envoyer pendant les vacances, et je me suis fait jetter comme une merde par les vigiles. Vive l'accès !

L’ensemble de ces mesures a d’ailleurs permis d’éviter toute intrusion et toute dégradation durant les congés.
Heuuu je voit pas le raport, evidement que toutes ces mesures ont évité l'acces à l'université...
Elles etaient faitent pour ca non ?

Sur l’aspect pédagogique, après consultation des UFR, il a été jugé préférable de programmer un report des cours jusqu’à la date limite du 24 juin.
La plupart des UFRs avaient prévu des rattrapages pendant les vacances et maintenant il nous dit que les cours sont après consultation (après les vacances et la fermeture) reportés jusqu'au 24 juin.
Avaient ils le choix ? Bien sur que non etant donné que les autres solutions on totalement été bloquées par la présidence avec cette fermeture.

Dès lors, compte tenu de ce report, cette fermeture traditionnelle pendant les congés de printemps ne constitue pas un obstacle à la bonne poursuite des études.
Tien, je remarque le mot "traditionelle" c'est vrai que ca fait 2 ans qu'il nous fait le coup Lunel. Ca deviens effectivement une tradition à Paris 8.
Le Président
Ou ce qu'il en reste.
P . Lunel
Ca ! On ne peu pas l'oublier.


Bon ce que le président oublie de dire, c'est que le 24 avril était la dernière limite pour les étudiants pour déposer des listes de candidatures pour les conseils centraux de l'université (CA et CEVU).
Et que cette fermeture, comme celle de l'année dernière lui est bien profitable, car dans les deux cas l'université etait en conflit avec lui et dans les deux cas il empeche toute consertation pendant les vacances et toute formation (ou la rendant très difficile) de listes qui pouraient concurencer celle de "ses" étudiants.
Car bien sur ces votes universitaires très peu mediatisés à Paris 8 sont généralent emportés par des étudiants à la botte... ou presque... du président. Des étudiants que le président refait inscrire tous les ans gràce à sa signature mais qui dans toute université normale auraient été virés depuis longtemps en raison de leurs nombreuses et voir plus, années d'inscriptions sans obtention de diplôme.

De la à penser à une basse maneuvre politique de sa part il n'y a qu'un pas...

Publié dans Au Taff

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article