Et après ?

Publié le par Céd

Le Premier ministre, Dominique De Villepin (10/04/2006).
"Sur le rapport des présidents des groupes parlementaires et des responsables de la majorité, j'ai proposé au président de la République, qui l'a accepté, le remplacement de l'article 8 de la loi pour l'égalité des chances par des mesures en faveur de l'insertion professionnelle des jeunes les plus en difficulté"

Et c'est là que tout va se jouer !

Les étudiants grèvistes et autres vont ils se contenter apres 2 mois de contestation du retrait simple de la seule mesure du CPE dans cette loi improbable qu'est la loi pour l'(in)égalité des chances ou bien continuer à se battre pour un changement réel et le retrait complet de la loi ?

C'est la question que beaucoup se posent et moi le premier. De mon coté j'espère fortement que cela ne va pas juste s'arreter ici. Ce serai domage après cette impulsion donnée au mouvement de laisser tomber après le retrait de  cette mesure qui même si très décriée  n'est au final pas la pire de  tout le programe.

Alors que l'on voit tous les partis politiques de gauche comme de droite ainsi que les organisations syndicales de tous bords ne parlent que du CPE et de son abrogation mais pas du reste de la loi, je me demande à quel jeu tout ce petit monde s'amuse...
La gauche ne s'insurgeant pas contre le contrat de responsabilité parentale et les syndicats qui ne disent rien sur l'apprentissage à 14 ans ou le travail de nuit à 15 ans.
Se sentent ils tous si affaiblis et si peu crédibles qu'ils n'ont pris le train en route du mouvement étudiant juste pour en rabacher les leitmotivs sans rien y apporter en une finalement ridicule tentative de trouver de nouveaux adèrants?


Oui, le CPE a été la goute d'eau qui a fait débordé le vase, mais sufit il d'éliminer cette goute pour que le vase  se vide ?
Je ne pense pas, et au vues des déclarations de la coordination étudiante réunie à Lyon ce week-end, il semble que je ne suis pas le seul.

Mais que faire ? Continuer le mouvement ?
C'est riquer de se metre à dos l'opinion publique qui au final n'entend aux infos que ce que l'on veu bien lui montrer.
Il est de notoriété publique que TF1 est sous la coupe de la droite, france 2 et 3 sont sous la coupe du gouvernement, quant à toutes les autres chaines elles on toutes des contrats  entre elles.
Dur de savoir à qui se fier.

Cette après-midi, en tout cas, en ce qui conserne Paris 8, il y a un meeting devant l'université (elle est toujours fermée) afin de protester contre la fermeture. Et bien evidement tout le monde va discuter de cette déclaration et des suites à donner à celle ci.
Moi  j'y serai.

Publié dans En Politique

Commenter cet article