Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paris 8 en grève !

Publié le par Céd

Ce matin (30 mars) et hier, à 10h30, des  Assemblées Générales du personel ont lieu à Paris 8. Beaucoup de monde present, bien que les professeurs soit relativement peu nombreux (mais il parait qu'ils participent aux AG des UFR).
Donc aujourd(hui, comme hier, la grève du personel a été votée à la quasi unanimité.

Pour copier le site des "anti CPE" de Paris 8 ( ici )

Compte rendu de l'AG du 30/03, 10h30
Etaient présents : Enseignants, Personnel Administratif et Etudiants.

PROPOSITIONS

- Table ronde, forum dans le hall d'entrée
- Participation au Conseil Municipal
- Réunion, convocation dans les UFR des étudiants absents pour une décision quant aux modalités de la validation des EC de ce semestre.
- Contact avec Paris 13 + IUT + IUFM pour des actions communes
- Banderoles sur le devant de la fac et en face de l'amphi A1
- Election d'un comité de grève
- Démarche sur le Marché de Saint Denis pour communication
- Faire le tour des entreprises au Carrefour Pleyel
- Appel aux 3 conseils (je ne sais pas ce que c'est)
- Participation cet aprsè-midi à l'action interfac (RDV dans le hall à 13h et RDV à la gare Saint Lazare à 14h avec les facs de Nanterre et Cergy pour converger avec l'ensemble des facs de Paris et banlieues vers un axe de la Capitale.

Sujets abordés :

--> L'Etat aujourd'hui est un état qui produit de la violence. Nous exigeons la libération des jeunes étudiants et lycéens incarcérés et arrêtés suite à la mobilisation. Plus que le retrait du CPE, il y a un réel problème social à abattre. La fin du mouvement anti-cpe ne marquera pas la fin des problèmes sociaux que notre société connaît aujourd'hui (régression sociale avec l'apprentissage à 14 ans). Qu'est-ce qui se passe dans notre société et qu'est-ce qu'on veut en faire ?

--> Questions de forums pendant les vacances... En tout cas, les forums continuent avec la grève. Le problème des vacances réside dans la crainte de la mobilisation et permettrait au gouvernement d'utiliser une tactique de pourrisement par l'usure, les vacances dissipant la mobilisation et le mouvement.

--> L'université Paris 8 est en dehors de ce qui se passe avec les lycéens alors que ceux-ci sont en proie avec les forces de l'ordre et se trouvent sur le devant de la scène. Paris 8 se cantonne à l'université, sans visibilité. Il a été proposé de faire cours sur l'esplanade, dans le métro ou dans le hall de façon à se montrer. Il faut en tout cas être SOLIDAIRE avec les lycéens et les jeunes étudiants interpellés et incarcérés. Il serait bon d'avoir une communauté de lutte avec les lycéens.

--> Le directeur de l'UFR 6 (Informatique) informe que les MASTER ont COURS AUJOURD'HUI.

--> La BU a voté à l'unanimité la reconduction de la grève active. La BU est donc fermée!

--> Grève effective = PAS DE COURS DU TOUT. Pour qu'elle soit effective, il faut qu'aucun cours n'est lieu hors certaines UFR et certains profs font malgré tout cours. Il a donc été organisé un débrayage, Enseignants + Etudiants, des cours. Il a aussi souligné qu'il ne suffit pas de dire qu'il n'y a pas cours mais qu'il faut prendre les étudiants par la main et mettre à profit ce temps libre pour mener des actions avec eux et les informer.

--> Du côté des étudiants : Pas d'information quant au maintien des cours (on ne sait pas quel prof fait grève, quel prof fait cours...). La crainte : notre avenir. Le fait d'aller en cours ou non est plus ou moins annexe. Ce qui nous importe c'est la non pénalisation des étudiants. Je veux me mobiliser, mais je ne veux pas être pénalisé parce que je ne vais pas en cours, comment faire ? Nous avons donc demandé des solutions quant à cela. D'autant plus que la solution de différer les cours et les examens n'arrange personne. Ceux qui travaillent ne peuvent pas se permettre de se désengager d'un contrat. Les UFR vont donc permettre d'en discuter. (Musique, aujourd'hui, InfoCom, 15h en A349).

--> Question de la valeur des diplômes.

--> Réel problème concernant les cours : la fac se vide, personne n'est plus au courant de rien, on n'entraine plus personne dans la manif'.

--> L'administration en appel à Monsieur le Président pour trouver une solution quand à leur situation vis à vis des évènements.

--> Enfin, si le retrait du CPE est motivé par mille bonnes raisons, il serait bon de pouvoir faire des propositions quant à une politique visant à améliorer la situation sociale, le travail, l'insertion des jeunes dans la vie active...

LE VOTE DE L'AG A DECIDE A L'UNANIMITE MOINS 3 ABSTENTIONS LA RECONDUCTION DE LA GREVE ACTIVE DEMAIN.

Et voila les chiffres :
  • 162 pour
  •  0 contre
  • 3 abstentions
Ceci dit, j ai un petit problème avec tout ca, j'etait cette aprèm à la fameuse "action inter fac" et bien que la grève a été votée, du personel de l'université, nous étions seulement 2 ! un prof d'histoire et moi, ni les gens de la bibliotèque, ni ceux qui parlent bien pendant les AG n'etaient présents.
Quel message veulent ils faire passer en décretant la grève et en demandant de participer aux actions si aucun des ces grands parleurs n'y participe effectivement?

De plus j'ai un doute énorme sur ce que le personel comprend par "grève active". Tout ce que je voit dans les bureaux c'est des gens qui bossent car après les AG ils
sont lachés en roue libre et que la seule chose, à part boire du café, qu'ils sachent faire quand ils sont à l'université c'est travailler.

Alors, décréter la grève c'est bien, mais dans le personel personne sauf quelques "élus" ne sait quoi faire, il n'y a pas de direction donnée et même quand il y en a une elle n'est ni suivie par ceux a qui elle s'adresse, ni par ceux qui la donne.

Publié dans Au Taff

Commenter cet article