Sarko au salon de l’agriculture.

Publié le par Cédrick


La politesse de notre cher président lilliputien étant légendaire en voici encore un exemple au salon de l'agriculture ou une personne ne voulant pas lui serer la main (c'est son droit) s'est pris un « casse-toi pauvre con » présidentiel dans la figure…

Encore une fois cela montre le peu de cas que le nain fait de la fonction présidentielle.

Il est à rappeler qu'une injure en publique est attaquable en justice, cependant le président n'est pas attaquable grâce à la constitution modifiée sous l'ère Chirac :

 

Article 67 :

Le Président de la République n'est pas responsable des actes accomplis en cette qualité, sous réserve des dispositions des articles 53-2 et 68.

Il ne peut, durant son mandat et devant aucune juridiction ou autorité administrative française, être requis de témoigner non plus que faire l'objet d'une action, d'un acte d'information, d'instruction ou de poursuite. Tout délai de prescription ou de forclusion est suspendu.

Les instances et procédures auxquelles il est ainsi fait obstacle peuvent être reprises ou engagées contre lui à l'expiration d'un délai d'un mois suivant la cessation des fonctions.

 

Pourquoi donc se retenir d'injurier, de détourner la loi et de se foutre du monde quand on est sous une immunité totale ? Il l' a bien compris, c'est désolant de voir que nous sommes tombés si bas…

Dur de croire que 53% des français on votés pour ca !

Publié dans En Politique

Commenter cet article

tab 29/02/2008 11:54

De la daube