La Shoah en CM2 ?

Publié le par Cédrick

Mercredi soir, lors du dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF), Nicolas Sarkozy a annoncé que tous les enfants de CM2 se verront confier à partir de la rentrée 2008 la mémoire d'un des 11.000 enfants français victimes de la Shoah.

"Chaque enfant de CM2 devra connaître l'existence d'un enfant mort dans la Shoah". "Rien n'est plus intime que le nom et le prénom d'une personne, rien n'est plus émouvant pour un enfant que l'histoire d'un enfant de son âge", a-t-il ajouté, justifiant cette initiative par la nécessité de transmettre la mémoire de la Shoah aux jeunes générations.

 

Il y a l'antisémitisme que je trouve comme tous les racismes totalement affligeant et stupide.

 

Cependant personnellement je trouve que l'utilisation par Israël des faits de la 2e guerre mondiale pour justifier une politique expansionniste à l'américaine tout en cherchant a ce que tout le monde pleure sur le sort des juifs également horrible.

 

Laissons l'histoire à l'histoire et arrêtons de pleurer. Que les élèves étudient les faits et les connaissent serait déjà une bonne chose et même en s'en tenant qu'aux faits c'est déjà assez intenable. Au lieu de les forcer à  se larmoyer, il faudrait déjà qu'ils puissent comprendre.

 

Je suis tout à fait pour la visite des camps de concentration par les classes ... Mais pas juste pour visiter, cela doit (tout comme la fumeuse lettre de Guy Môquet aurait du le faire) s'inscrire dans une démarche pédagogique au moment de l'année ou la 2d guerre mondiale est étudiée. A un moment choisit pour sa pertinence pédagogique et non pas pour sont intérêt politique.

 

De la à imposer la mémoire d'un gamin qui a été exterminé à 10 ans alors qu'il n'avait rien demandé, à un autre gamin de 10 ans d'aujourd'hui qui lui non plus n'a rien demandé, n'en viens t'on pas à une espèce de torture psychologique qui risque au final de faire beaucoup plus de mal que de bien ? A forcer la compassion ne vas t-on pas en venir à éxacerber la haine ?

 

Laissons leur insouciance à ces gamins pendant qu'ils peuvent encore en jouir, ils auront bien assez de temps plus tard pour réfléchir au pire.

Inculquons-leur le respect des vivants avant de leur imposer le deuil des morts.

Publié dans En Politique

Commenter cet article