De la récupération politique à la politique de la récupération

Publié le par Cédrick

On le constate depuis quelques temps, le gouvernement ne gouverne qu'à coups de sondages et/ou de faits divers que ce soit sur les chiens dangereux, la récidive, les expulsions, la repentance, les grandes figures de gauche et j'en passe.

 

Je ne nie pas qu'une fillette se faisant attaquer et tuer par un chien soit une catastrophe ou qu'un récidiviste pédophile enlevant et violant un petit garçon soir monstrueux, mais des outils existent déjà pour y remédier du moins en partie.

 

Jamais on ne pourra empêcher tous les chiens de mordre ; à moins de tous les faires empailler.

Jamais on ne pourra empêcher tous les malfrats de récidiver ; à moins de tous les tuer à la première incartade ou de les enfermer à vie.

 

Cependant le gouvernement actuel, dans sa quête de « popularité » ou plutôt de pipolarité (en français) et en tout cas dans son optique médiatique de squattage des écrans, journaux et autres magazines people donne une réponse législative aux faits divers les plus variés, réponses qui le plus souvent sont jugées comme impropres par la plupart des acteurs concernés mais qu'importe du moment que ça fait parler la ménagère de moins de 50 ans et toute sa petite famille qui ne cherche pas spécialement à comprendre ce qui se passe autour d'elle et les implications/résultats qui en découlent ou que se contente du point de vue de TF1 pour cela ; et du moment que les sondages d'opinion de l'IFOP sont bons et leurs donne raison.

 

Il est utile de constater également une certaine absence de verbiage en ce qui concerne des affaires plus politiques elles... On entend peu notre président sur le présumé délit d'initié en ce qui concerne EADS par exemple, alors qu'il vient pleurer dans nos postes de télévision à la moindre égratignure en général... Allez comprendre…

 

Ne nous trompons pas, il y a toujours eu une récupération politique de certaines affaires civiles, mais celle-ci ne concernait que les « catastrophes » le naufrage de l'ERIKA aura vu défiler son lot de personnages politiques nous rappelant telle ou telle règle et des lois ont été votées pour éviter que cette catastrophe ne se reproduise par exemple.

 

Mais il faut bien avouer que si on regarde les dernières allocutions et interviews des membres du gouvernement, ce n'est plus de la récupération politique de catastrophes mais une vraie politique de la récupération de tous les incidents !

A quand une loi sur la façon de poser sa casserole sur la cuisinière ? C'est vrai, des enfants se brûlent en attrapant le manche après tout…

A quand une loi pour extermination des mouettes qui lâchent des fientes sur les touristes à Saint Malo ? C'est très désagréable de se prendre une fiente dans l'œil à mon avis…

 

Peut être faut il demander à Jean Pierre PERNAUT ou à PPD de faire un reportage dessus afin d'obtenir une réponse présidentielle et législative.

Et après une bonne semaine de matraquage d'arguments populistes et de bourrage de cranes sur le bien fondé des choses on pourra nous sortir un beau sondage à plus de 50% et nous dire sans aucune mauvaise fois :

« Vous voyez les français sont d'accord avec nous et ils nous ont élu pour faire ce qu'ils veulent »

Publié dans En Politique

Commenter cet article